La semaine dernière, la mairie de X m’appelle pour me demander une liste de relieurs pour ses registres de délibérations récents et une liste de restaurateurs pour ses registres paroissiaux. Pour être sûre de n’omettre personne, je contacte illico la directrice des Archives Départementales pour avoir une liste sérieuse et exhaustive à transmettre. Et hier, le téléphone sonne…

restaurateur_de_livre_d_art

« Service Archives, bonjour ! »

« Oui, bonjour, le Maire de X, vous allez bien ? Bon, aujourd’hui, ce n’est pas l’archiviste que j’appelle mais la responsable du service archives [Ouh la, ça ne rigole plus… j’adore les discussions qui commencent comme ça et sentent le plan foireux dès la première phrase… Quand on commence à pommader un archiviste, c’est que l’on a sérieusement besoin de lui… Et franchement, cela n’arrive pas souvent qu’un maire estime qu’il a vraiment besoin de nous…]. Dites moi, la liste que vous m’avez envoyé, comment peut on la modifier ? »

« … la modifier ?? »

« Oui, rajouter quelqu’un. J’ai un ami qui fait de la reliure et un peu de restauration et j’aimerais le faire « agréer ».

[…blanc… ]

« Sans blague ? » [Non, je rigole... En fait j’ai dit :]

« Ah... Mais ce n’est pas un agrément… C’est une question de qualité du travail et de sérieux de l’entreprise. Vous ne pouvez pas confier votre état civil XVIIe à n’importe qui. Vous devez absolument contacter la conservatrice départementale avant tout travail de restauration et lui soumettre les devis »

« D’accord. [traduction : ouais, ouais, c’est ça] Elle, elle peut agréer mon ami ? » [… Le truc que l’on ne dit jamais aux archivistes en formation, c’est que la qualité principale pour faire ce métier ce n’est pas, comme on pourrait le penser, l’organisation, la rigueur ou la logique mais bien la diplomatie et la capacité à ne jamais perdre son sang froid !!!]

« Il n’y a pas d’agrément officiel…. C'est juste une liste de professionnels compétents. Votre ami a déjà travaillé pour les Archives Départementales ? »

« Euhh… (en aparté : « tu as déjà travaillé pour les Archives Départementales ? ») Il demande si les Archives Départementales peuvent confier des travaux de restauration ? »

« Oui… évidemment … ^^ » [oh, un restaurateur qui ne connait pas les Archives Départementales, il doit être compétent et organisé J ]

« Il demande comment les contacter [je rêve !!!]. Non, parce que, vous comprenez, je vais lui dire moi à la conservatrice qu’il vaut mieux faire travailler les entreprises du pays plutôt qu’aller en chercher aux quatre coins de France » [Bon, et là, ma patience atteignant ses limites, je passe lâchement le bébé à la conservatrice !! ]

« Eh bien,  vous n’aurez qu’à lui expliquer vous-même [je m’en roule par terre d’avance !], je vous donne le numéro »

Mille pardons à elle mais, au moins, il y a peut être une chance que l'autorité de l'Etat qu'elle incarne dissuade ce Maire irresponsable de livrer en pâture de pauvres registres paroissiaux fatigués à des apprentis restaurateurs... Oui, je sais, je crois encore au père noël...

Et si ça se trouve, ce Monsieur est un vrai professionnel de la restauration et, dans quelques mois, sa petite entreprise sera connue nationalement et les services archives de France et de Navarre se battront pour lui confier leur registres... :-)